Le petit épicier du cbd légal

Combien dure l’élimination du CBD dans le corps ?

Composant du cannabis et reconnu comme non psychoactif, le CBD ou cannabidiol est de plus en plus consommé en France et dans les pays où il est légal. Comme toute substance ingérée, le CBD finit par être éliminé dans le corps. Alors, il se peut que vous vous demandiez combien de temps le CBD reste dans le corps.

L’élimination du CBD dans le corps dure en moyenne 25 à 36 heures. Ce temps varie selon la quantité que vous avez prise et bien d’autres facteurs.

Dans cet article, découvrez ce qui explique cette durée d’élimination du CBD dans le corps humain.

Combien de temps met l’organisme à éliminer le CBD ?

L’absorption, la métabolisation et l’excrétion du CBD sont toutes des phases dont la durée dépend de plusieurs facteurs. En effet, celle-ci dépend notamment du métabolisme de chaque individu, du mode de consommation et de la dose de CBD. La durée de chaque phase est aussi fonction de la fréquence d’utilisation du CBD, de l’âge du consommateur et de la prise ou non d’autres médicaments. Cela dit, les personnes âgées métabolisent les composés plus lentement que les jeunes.

Des études suggèrent qu’il faut entre 25 et 36 heures pour que les différentes substances du CBD soient éliminées par l’organisme. D’après ces mêmes études, il apparaît que certains composants du CBD laissent des traces dans l’organisme, après la phase d’élimination. Pour preuve, on a détecté la présence de ces composants dans l’urine de consommateurs irréguliers de CBD, une semaine après la consommation de ce dernier.

Par contre, chez des consommateurs réguliers, les traces ont été observées même après un mois sans prendre de CBD. Notez que les consommateurs réguliers sont ceux qui consomment plus de 10 mg de cannabidiol par jour pendant plusieurs semaines. Avec ces observations, on peut dire que normalement le CBD ne reste pas dans l’organisme plus d’une semaine, après sa dernière utilisation.

Ainsi, le temps pendant lequel le CBD reste dans l’organisme est estimé à 7 jours. Cela dit, après ce laps de temps, vous ne devriez plus avoir des traces du composé dans l’organisme. Par conséquent, vous ne devriez plus ressentir les effets du CBD, car ceux-ci se seraient dissipés. Toutefois, il est évident que ce délai de 7 jours est variable d’une personne à une autre.

Par ailleurs, des tests effectués sur plusieurs patients souffrant d’une maladie grave ont révélé que le CBD dispose d’une demi-vie d’élimination qui ne dépend pas du sexe du consommateur. Aussi, à fortes doses de CBD prises régulièrement (pendant environ 6 semaines), cette demi-vie est d’environ 2 à 5 jours. Notez que ces tests ont pris en compte une consommation de CBD par voie orale.

La notion de demi-vie d’élimination

La demi-vie d’une substance (y compris un médicament) est une mesure couramment utilisée en médecine. C’est le temps nécessaire pour que la concentration de la substance en tant que réactif, soit réduite de moitié. Ainsi, la demi-vie d’élimination permet de déterminer le temps qu’il faut pour que la substance quitte l’organisme, à 50 % de sa dose initiale. Pour mieux comprendre la notion de demi-vie, prenons un exemple palpable.

Supposez que vous consommez, par voie orale et en dose unique, 10 mg de CBD. Aussi, la demi-vie de celui-ci est de 3 heures. Vu le mode et la fréquence de consommation, une heure après la prise, le CBD atteint une concentration maximale de 10 mg dans l’organisme. De plus, après une première demi-vie qui est de 3 heures, il ne restera que 5 mg de CBD dans votre organisme.

Ensuite, il y aura une seconde demi-vie?; cette fois-ci, elle sera de 6 heures. Après elle, il ne restera plus que 2,5 mg de CBD dans votre organisme. Puis, cette quantité passera à 1,25 mg, avec une troisième demi-vie qui sera maintenant estimée à 9 heures. Alors survient la quatrième demi-vie de 12 heures, après laquelle il ne reste que 0,62 mg de CBD dans l’organisme.

La situation n’est pas la même dans le cas d’une consommation faite de façon régulière, pour une même concentration de CBD. En effet, cette fois-ci, après 3 heures, la quantité de CBD dans l’organisme est toujours de 10 mg. Ensuite, après 24 heures, elle passe à 8 mg, pour aller à 5 mg au bout de 3 jours. Aussi, c’est après une semaine qu’on pourra dire que le CBD va bientôt arrêter de faire effet, car sa concentration passe à 2,3 mg.

La demi-vie varie donc et dépend du mode d’administration et de la durée d’utilisation du CBD. À cet effet, voici un détail de l’évolution de la demi-vie du CBD, dans le cas d’une inhalation. Aussi, supposons, en fois encore, qu’une personne consomme 10 mg de CBD. Au bout de 3 heures, la concentration du composé dans l’organisme est la même que celle du départ (10 mg).

Ce n’est qu’après 24 heures qu’elle passe à 6 mg. Ensuite, elle sera de 2,3 mg au bout de 3 jours, et de 0,3 mg après une semaine.

Mode d’administration et doses : ces influenceurs de la durée d’élimination !

À chaque méthode d’administration du CBD, on note des résultats différents de ceux constatés avec les autres modes. Par exemple, après une inhalation de CBD, les effets ressentis se manifestent rapidement, comparativement à une prise par voie orale. En plus, il a été établi précédemment que : lorsque le CBD est consommé par voie orale, sa durée d’élimination est d’environ 24 heures, à usage unique. Ensuite, elle est d’une semaine, pour un usage à long terme. Il en est de même lorsque le cannabidiol est fumé ou vaporisé. Qu’est-ce qui explique donc cette différence??

Mode d’administration par voie orale

Oralement, il est possible de consommer du CBD sous forme de gélules, de teintures ou d’huiles. Par cette voie, le CBD passe par le tube digestif où il est traité, après un passage dans l’intestin et le foie, avant d’atteindre la circulation sanguine. Le CBD subit alors un processus métabolique qui est relativement long. Ceci explique la longue durée d’absorption du CBD lorsqu’il est consommé par voie orale.

Mode d’administration par voie sublinguale : l’autre forme orale

La méthode d’administration sublinguale concerne principalement les teintures et huiles de CBD. Elle consiste à placer des gouttes de ces dernières sous la langue, afin de favoriser une absorption dite sublinguale. Le CBD est alors transféré dans la circulation sanguine par les muqueuses et les capillaires se trouvant dans la bouche. Le système digestif et le foie sont ainsi contournés, rendant l’absorption grandement rapide.

Mode d’administration par voie respiratoire : l’inhalation

Par voie respiratoire, le CBD est consommé avec les vaporisateurs ou les e-liquides, donc il est inhalé. Par cette voie, le CBD est vite absorbé par l’organisme, car les poumons le transfèrent directement dans la circulation sanguine, grâce au réseau des capillaires. Toutefois, cette rapide absorption à un inconvénient : les effets du CBD sont de courte durée.

Mode d’administration par application topique : la voie cutanée

L’application topique du CBD concerne les lotions, crèmes et autres produits CBD liquides qu’on peut appliquer directement sur la peau. Ce mode d’administration convient lorsqu’on veut lutter contre des symptômes localisés comme une inflammation locale. Ainsi, par cette voie, le CBD n’atteint normalement pas la circulation sanguine. Toutefois, cette voie comprend, en partie, l’application transdermique qui permet au CBD d’être administré dans la peau de sorte à être absorbé par celle-ci pour atteindre la circulation générale.

Tous les renseignements indiqués sur notre site web sont des informations destinées à mieux comprendre nos produits. Ils ne constituent en rien un avis médical et ne remplace certainement pas l'avis d'un spécialiste en médecine. Nous vous conseillons de faire appel à un spécialiste avant de consommer un produit à base de cbd.
Discrétion & Rapidité
Récompense Fidélité
Service Client Réactif
Qualité Supérieure